Commencez les semis et plantations, c’est au printemps et en été que l’on profite de cueillir les fleurs, pour préparer des recettes fleuries, fraîches, parfumées et en couleurs.

Pour connaître la liste des fleurs a ne pas consommer car TOXIQUES, voir la liste dans cuisine-recettes aux fleurs.

Semez les salades en place, faites des semis très clairs en ligne, lorsqu’elles seront développées, pensez à les éclaircirent.

Vers la mi-Mars vous pouvez commencer la taille du pêcher, lorsque les bourgeons sont bien gonflés sans être ouverts, traitez la cloque du pêcher.

Plantez les pieds de menthe, les oignons « jaune paille des vertus » près du persil.

anethSemez l’aneth dans les régions tempérées.
Pour les autres régions plus au Nord, attendez Avril-Mai en bonne exposition.
Récoltez le feuillage au fur et à mesure de vos besoins.
En juillet prélevez les feuilles pour les salades, le carpacio de saumon.
Faites-les sécher, elles parfumeront les poissons tout comme le fenouil, son parfum est plus âcre et légèrement mentholé.
Lorsque la plante monte en graines, récoltez-les, incorporez les fraîches dans des conserves ou dans une liqueur.

Pour attirer dans votre potager les bons insectes et pas les mauvais, semez-y des fleurs par-ci par-là, elles attireront les coccinelles, les chrysopes, les syrphes et autres ennemis naturels des pucerons, chenilles etc…

Semez des soucis, bourrache, aneth, coriandre, capucine naine.
Coriandre et aneth ont un effet protecteur contre la mouche de la carotte, mélangez-les à des graines de carotte et de persil.

Les fleurs de bourrache apportent à vos plats, un petit goût iodée.
Dégustez avec des salades printanières, elles s’utilisent également en infusion contre la toux.

groseillesVous pouvez encore planter groseilliers et framboisiers, surveillez-les de près et veillez à les arroser.

ciboulette_0Divisez vos pieds de ciboulette tous les 3 ans environ au printemps ou en automne de préférence.
Coupez-la régulièrement avec les ciseaux, à ras de terre, pour la rendre plus vigoureuse.
Lorsqu’elle est plantée au pied des rosiers, elle est très efficace contre l’odium et la maladie des tâches noires.
Coupez leur petites fleurs roses qui gênent la récolte des feuilles, coupez-les à la base, lorsqu’elles sont en boutons et faites-en des petits bouquets frais ou à sécher, tête en bas. (gardez-en quelques unes pour les graines, de vos futures plantations).

La ciboulette parfume agréablement une omelette, du fromage blanc ou une salade.

laurierPlantez le laurier-sauce, vous utiliserez en toute saison ses feuilles aromatiques.
Arbre persistant à cultiver à l’abri d’un mur au sud ou en pot en région froide, que vous rentrerez dès l’annonce de grosse gelée.
Taillez-le en début de printemps et faites sécher les rameaux.
Utilisez les feuilles dans les pâtés, les marinades, les poissons et viandes grillées et les bouquets garnis.
Ne jetez pas les rameaux les plus grands vous serviront à réaliser les brochettes, remuez une sauce avec un rameau la parfumera agréablement, tout comme faisaient nos grand-mères.

Le topinambour à ne pas confondre avec le rutabaga, légume boudé et oublié pendant longtemps, cela est très certainement dû au mauvais souvenir laissé à ceux qui ont vécu la dernière guerre.
Le topinambour est un tubercule de forme tarabiscotée à chair blanche au léger goût d’artichaut.
Cette plante à très hautes tiges (3 m.) se terminant par des fleurs rappelant la marguerite de couleur jaune qui s’épanouissent en automne.
Certaines personnes apprécient le goût du topinambour, mais ne le digèrent pas, leur accasionnant des flatulences et parfois des vertiges d’origine digestive. A la différence de la pomme de terre, le topinambour ne contient pas d’amidon, mais un sucre voisin appelé inuline, et tout le monde ne possède pas les enzymes qui permettent d’assimiler l’inuline. Même les meilleures épices sont impuissantes.
Le topinambour est une plante encombrante, plantez-le sur un côté de votre potager ou comme écran devant votre tas de compost.
Les petits campagnols sont très friands de ces tubercules, ils ne laissent que la peau.
Pour éviter l’invasion de ces petits rongeurs, creusez un fossé autour de votre carré de topinambour, et bourrez-le de feuilles sèches de noyer.
Arrachez les tubercules la veille de la consommation car ils se conservent très mal.

Pensez à ameublir la terre autour de vos pieds de rhubarbe.

Vous pouvez commencer fin Mars début Avril a semer les poireaux, jusqu’en Mai.
Dès qu’ils ont atteint la grosseur d’un crayon, repiquez-les à leur place définitive.

En climat rude plantez les fraisiers sous voile de forçage.

En climat méditerranéen semez courges, courgettes, pastèques, plantez les mottes de tomates, poivrons, melons aubergines.

melonOffrez le coin le plus chaud aux melons, car ils sont très frileux, au pied d’un mur au sud, abritez-les avec un chassis jusqu’en fin du mois de Mai. En les semant fin Mars à la maison ou dans une serre, maintenus a une température de 20°C. Repiquez vers le 15 juin vous les récolterez en Juillet-Août.

Pour une récolte Août-Septembre semez-les en Mai en pleine terre en protégeant les semis avec une cloche. Pour que les graines germent mieux piquez-les la pointe en bas, enfoncez 3 graines à 1 cm. de profondeur dans des petits godets rempli d’un mélange de compost et de terreau sableux. Gardez le plus beau plant lors du repiquage.

Taillez les jeunes plants en 3 temps.
lorsqu’ils ont 4 feuilles, coupez la tige au-dessus des 2 premières.
pincez les nouvelles tiges au-dessus de la 3 ème feuille.
Ensuite attendez que les premiers fruits apparaissent, comptez 2 feuilles au-dessus de chacun et coupez les pointes des tiges, supprimez les pousses qui ne portent pas de fruits.

Ne laissez pas plus de 4 à 5 fruits par plant.
( coupez les jeunes fruits qui se formeront en plus des 4 ou 5 fruits à conserver, s’ils ont la grosseur d’une noix, ils feront d’exellents pickles)

Couvrez les jeunes plants si la température est inférieur à 20°C. avec un chassis mobile ou des cloches, ceci pendant la nuit et arrosez-les le matin à l’eau tiède, cela compense le manque de chaleur.

Isolez vos melons du sol en glissant dessous une tuile plate ou une planchette, dès qu’ils atteignent la grosseur d’une orange.

Récoltez-les avec un morceau de la tige, ils se conserveront quelques jours à la maison.

VN:F [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)


Laissez une reponse


Recettes recentes

Les gressins/gressini fait maison

Posté le 15 - Mai - 2018

0 Comment

Un fondant au chocolat...

Posté le 9 - Juin - 2016

0 Comment

Supreme de volaille a...

Posté le 25 - Mar - 2015

0 Comment

Civet de joues de...

Posté le 18 - Mar - 2015

0 Comment

Articles recents

La pause cafe, un...

Posté le Oct - 18 - 2016

0 Comment

Devenir cuisinier : quelles...

Posté le Sep - 15 - 2016

0 Comment

David Martin gare son...

Posté le Mai - 24 - 2016

0 Comment

Boire et manger :...

Posté le Sep - 23 - 2015

0 Comment